Les informations figurant dans le répertoire sont mises à jour par les structures qui y sont référencées. Ces dernières portent la responsabilité de leur contenu et de leur mise à jour.
Date de mise à jour : 2011-11-24

Femmes de marins, compagnes de pêche (2005)

Piano à Pouces Théâtre

Durée : 60 minutes

Femmes de marins (Dieppe)
En intérieur
En mer (Tante Fine - Fécamp)

Cliquez pour agrandir
Ambulatoire, le spectacle se déroule au cœur de lieux symboliques liés à la mer et à la pêche.

Conçu pour jouer sur la Sente aux matelots de Fécamp qui monte à la Chapelle Notre Dame du Salut, il a ensuite été adapté et interprété dans les rues du Pollet à Dieppe, sur la falaise des Vaches Noires à Auberville (14), sur la plage de Quinéville (50), sur le port de pêche et dans la halle à poissons de Dives sur Mer (14), dans les rues du port du Tréport, de Havre et d’Harfleur (76), sur les rives du St Laurent à St Jean Port Joli au Québec.

Exceptionnellement, il a également été présenté dans le musée des Terre-Neuvas de Fécamp (ambulatoire également). Depuis 2010, il joue également en mer, sur le vieux gréement « MilPat » à Fécamp.

Non sonorisé pour garder l’authenticité d’une intimité partagée, le spectacle implique une jauge maximum de 50 personnes de préférence à partir de 12 ans.

Entre 60 et 130 spectateurs, des solutions techniques discrètes et mobiles peuvent être apportées, il convient que nous en discutions.

Les spectateurs suivent la comédienne qui incarne Henriette.

Le texte reprend mot à mot les paroles collectées, les trame, les recoupe. A travers ce texte « pluri-elles » Henriette raconte une vie, sa vie, prend à partie les spectateurs, se confie à eux. C’est un spectacle de très grande proximité.

En fonction des lieux, les riverains sont sollicités : Henriette entre dans un jardin et détend son linge, elle ouvre une boîte à lettres… cette familiarité renforce le sentiment qu’Henriette est dans son quartier, dans sa ville. Il implique évidement une connivence compagnie/riverains.

Le repérage des lieux se fait en amont, il privilégie les rues et places calmes et populaires hors des lieux touristiques connus.

Dans des représentations antérieures, les spectateurs sont eu ainsi accès à des cours et jardins privés, un hôtel, le hall d’une maison classée aux monuments historiques, un musée, halle au poissons, jardins publics, pont de bateau… le parcours s’adapte aux atouts des lieux.

Le personnage d’Henriette évolue au fil de son récit : enfant, jeune fille, mère, veuve.

Elle vieillit, elle mûrit tout au long de la montée ou du parcours. Les étapes de la vie sont symbolisées par quelques accessoires : blouse, béret, chaussures, draps, lettres, fleurs cueillies le long du chemin…

Aucune contrainte technique, un régisseur de plateau (accessoires, gestion et sécurité du groupe aidé par un complément de personnel local…), le spectacle dure entre 50 minutes et 1h 15 environ selon les parcours.

Traditionnellement, le spectacle se termine autour une boisson dans un bar du port où les spectateurs peuvent feuilleter des photos d’Anita Conti et partager leurs impressions ou souvenirs.

A l’issue du spectacle, une collecte au profit de la S.N.S.M locale est systématiquement organisée par la compagnie.


L'équipe

Auteur/e : Valérie Lecoq

Contacts

Pour afficher les coordonnées de l'équipe artistique Piano à Pouces Théâtre : cliquez ici

autres spectacles

Les mains douces, femmes au lavoir [+]
Pièces de vies [+]
Femmes de marins, compagnes de pêche [+]