Les informations figurant dans le répertoire sont mises à jour par les structures qui y sont référencées. Ces dernières portent la responsabilité de leur contenu et de leur mise à jour.
Date de mise à jour : 2014-02-27

Intracte (2015)

Le DadA Noir

Durée : 1h et plus...



Cliquez pour agrandir
INTR[a]CTE, nouvelle création du DadA Noir, est dirigé par Benjamin Audouard avec la complicité de Mathilde Courcelle, Gaëlle Guérin, Maxime Lambert et Harold Toutain à partir d’une écriture de plateau entreprise dans le précédent spectacle. C’est une éclaboussure de souvenirs résultant d’Interlude, une projection d’instants de vies jetées où l’on y croisera une fille de joie, un bonimenteur-marchand de sable, un monsieur déloyal, un vagabond enfantin, et un agent-superviseur. Chacune de ces mémoires se superposera afin d’effacer toutes les distinctions possibles entre les unes et les autres.

Le projet traitera avant tout des relations entre les individus, la prise de parole dans un groupe, sa recherche à créer un langage commun, afin d’évoquer par un jeu/ton grotesque et cruel les corrélations entre la passion et la raison, le plaisir et la douleur, la violence et la force, la vie et la mort, l’attente et l’impatience, à travers le regard d’une jeunesse « joyeuse, innocente et sans cœur », à l’image du Peter Pan créé par James Matthiew Barrie, lui donnant sa puissance et sa perte. Ce corps intermédiaire entre l’adolescent et l’adulte – l’adulescent – se confrontera à ces limites imperceptibles s’articulant autour de la mise en danger du corps dans sa relation à l’objet, la répétition du geste jusqu’à l’épuisement des corps, la justesse entre rythme et mouvement, et l’organisation de l’espace comme vecteur de temps.

Ici, l’acteur est l’ouvrier d’un agencement en cours de re-création, trouver l’instinct et l’instant d’inventer sans cesse la scénographie. Travaillant à cette édifice, l’actant-artisan jouera avec les différents matériaux scénique – avec amusement – et agira pour être en action, devenir une main d’œuvre ouvrière à la fabrique de différents espaces de l’intime.

Proposer avec ce projet une épiphanie plus qu’un spectacle – il faut entendre épiphanie par « apparition » – le fait de donner à voir quelque chose, aller au théâtre comme pour se rendre à une fête, une célébration : une manière de faire du théâtre en sortant du théâtre par lui-même pour provoquer la rencontre. Une forme à ambiance cocktail – un théâtre total – où tout les éléments se mélangent, le boire et le manger, comme un casse-tête chinois. Un temps où le spectateur prendra ce qu’il voudra dans tout ce qu’il aura vu, entendu et ressenti de manière à assembler les différents éléments entre eux pour faire son propre sens. 


L'équipe

Auteur/e : Benjamin Audouard
Mise en scène : Benjamin Audouard
Distribution : Benjamin Audouard, Mathilde Courcelle, Gaëlle Guérin, Maxime Lambert, et l'absence d'Harold Toutain
Décors / scénographie : L'équipe du Dada Noir

Contacts

Pour afficher les coordonnées de l'équipe artistique Le DadA Noir : cliquez ici

Production

Co-production et partenariat :  Le Relais, Centre de Recherche Théâtrale

Avec le soutien : Les Ateliers Intermédiares - Le Relais, Centre de Recherche Théâtrale

autres spectacles

Intracte [+]
Interlude [+]