Les informations figurant dans le répertoire sont mises à jour par les structures qui y sont référencées. Ces dernières portent la responsabilité de leur contenu et de leur mise à jour.
Date de mise à jour : 2016-06-21

Numerus Clausus (2017)

Boldog Kaktus Théâtre

Durée : 1h
Date et lieu de création : 19 janvier 2017

Numerus clausus
d'après "Récits d'un jeune médecin" et Morphine de Boulgakov.

Une fois encore je me plonge dans un face à face avec mes obsessions : décrire un monde absurde qui met l’homme dans des situations qui le dépassent.

Numerus clausus se fera par l'adaptation des deux nouvelles de Boulgakov Récits d’un jeune médecin et Morphine qui furent écrite à la même période lorsque Boulgakov était lui même médecin perdu au fin fond de la campagne. Numerus Clausus est donc issue essentiellement du « croisement » des Récits d’un jeune médecin, pour la vie d’un hôpital de campagne,et de Morphine, pour l’addiction, son climat hallucinatoire, l'horreur et le vertige du manque.

Numerus clausus raconte l'histoire d'un homme qui se souvient lorsqu'il était jeune médecin. Ses débuts difficiles dans un hôpital de campagne russe et sa lente descente aux enfers avec la drogue. C'est l’apprentissage de la médecine sur le terrain, les questions éthiques qui se posent au quotidien, les difficultés face à certains patients, les relations entre membres du corps médical et les doutes qui guettent le soignant, pouvant le conduire parfois jusqu'à l’autodestruction.

Dans Numerus clausus, je raconterai l'histoire de ce médecin qui se souvient de sa première année de praticien dans un hôpital perdu dans la campagne profonde de la Russie de 1917. Son étrange et presque surréel rapport à la réalité. Il revis devant nous son odyssée mentale qui mêle deux époques d’une même vie, en brouillant délibérément les frontières pour inviter le spectateur à se perdre dans les contorsions d’un esprit tourmenté. Est-il en train de se souvenir, est-il en train d’halluciner ? Est-ce bien la réalité ? Rien ne le prépare vraiment au choc de la rencontre avec l'homme malade.

Ensuite il y a ce qui me fascine. La médecine, le médecin, ce dieu fait homme qui nous sauve nous pauvre mortel. Nos vies entre leur mains ?

Question : nos médecins sont ils prêt lorsqu'ils ont finis leurs études ?

Aujourd'hui encore, la sélection des médecins en France est uniquement axée sur les résultats aux concours et fait l'impasse sur la personnalité des candidats. « Avant tout, un médecin devrait être un bon soignant » mais la sélection par bachotage au concours privilégie l'apprentissage livresque, et non l'aptitude à soigner.

Stéphane Fauvel


L'équipe

Auteur/e : d'après Mikhaïl Boulgakov
Mise en scène : stéphane Fauvel
Distribution : Stéphane Fauvel
Création lumières : Nicolas Girault
Création bande son : Nicolas Girault

Contacts

Pour afficher les coordonnées de l'équipe artistique Boldog Kaktus Théâtre : cliquez ici

Production

Production principale :  Boldog Kaktus Théâtre
Co-production et partenariat :  Avec le soutien de La ville de Caen, du Conseil Général du Calvados et de L'association J'ai un projet

autres spectacles

Numerus Clausus [+]
Amerika ou le disparu [+]
Le journal d'un Fou [+]
 

agenda