Les informations figurant dans le répertoire sont mises à jour par les structures qui y sont référencées. Ces dernières portent la responsabilité de leur contenu et de leur mise à jour.
Date de mise à jour : 2017-03-06

La Cerisaie (2018)

Compagnie GrupO


Date et lieu de création : en cours



Cliquez pour agrandir
Note d’intention (collectif)

Faites la fête, saoulez vous, mangez,
jouez aux cartes, mais sans arrêt regardez
la porte d’entrée.
Ne prenez pas la vie trop au sérieux, vous
n’en ressortirez pas vivant.

Elbert Green Hubard.
Lopakine Acte 1 «...il a combien de temps de retard ce train ? »
Trofimov Acte 4 «...c’est déjà l’heure! le train arrive tout de suite ! »
Que s’est-il passé entre temps ?
Des gens se retrouvent dans une maison que l’on doit vendre coûte que coûte.
Lopakhine rompt avec son origine, Lioubov est torturée par sa rupture,la pièce rompt avec le genre.
L’écriture, la texture de la pièce sont d’une modernité absolue, pas un genre/registre mais plusieurs, c’est la pièce qui ramasse toutes les autres.
Absurde, dérisoire et tragique, c’est un thriller, une tragédie, une comédie.
Rien n’est stable sauf l’état d’enfance.
Le rêve et le fantasme donnent le LA et c’est à ça que doivent s’agripper les acteurs, à ça que les spectateurs sont suspendus !
Lopakhine sera le seul dont le fantasme se réalise.
« Maintenant, la cerisaie est à moi ! À moi ! »
La représentation implique le rêve qui le dispute au cauchemar.
Cette dimension implique que nous devons être concrets, nourris, inter-dépendants, dans un cadre qui menace à chaque instant de voler en éclats. Les interprètes doivent incarner, défendre « bigger than life » le texte, le rythme et l’humour.
Tout ceci implique un état d’écoute et de crise à renouveler en permanence.
C’est des certitudes qui se heurtent les unes aux autres, quis’aiment plus fort que leur différends. L’objet du processus et par les acteurs et pour les acteurs.
Compagnie GrupO


Qu’avons nous fait ?

La cerisaie - Anton Tchekhov
Qu’avons nous fait ? Qu’avons nous voulu faire ?
Constatant qu’il faut tout de même avoir des intentions, des idées sur la traduction, pour en arriver à donner une nouvelle version de la Cerisaie, nous concluons que, non seulement nous n’en avions pasl’ombre mais que l’idée même d’avoir donné une nouvelle version de la Cerisaie nous laisse éberlués.
Il y en avait déjà eu tellement d’autres! Nous en avions même dans notre bibliothèque, apportés là bien avant que nous ayons pu supposer que nous traduirions un jour La Cerisaie. C’était des traductions sérieuses et, lorsqu’un litige nous opposait sur un point précis, nous avons tenté de les changer de trancher, mais en vain: les problèmes qui nous arrêtaient net semblaient être restés inaperçus des autres traducteurs. Delà vient peut-être aussi que nous avons rêvé cette traduction.

Françoise Morvan


L'équipe

Auteur/e : Anton Tchekhov
Mise en scène : Melchior delaunay
Direction musicale : Mathieu Cirodde
Distribution :
Nathalie Kousnetzoff
Grigory Collomb
Geoffroy Rondeau
Eric Louviot
Thomas Badinot
Leila Serri
Salomée Robart
Adélie Duteil-Dupuis
Nicolas Combrun
Quentin Vernede
Carole Paimpol
Junko Senzaki
Laurent Doré
Création lumières : melchior Delaunay
Composition musicale : Laurent Doré Junko Senzaki Mathieu Cirodde

Contacts

Pour afficher les coordonnées de l'équipe artistique Compagnie GrupO : cliquez ici

Production

Co-production et partenariat :  en cours

autres spectacles

Accident [+]
La Cerisaie [+]
Dans la solitude des champs de coton [+]
Hamlet en camping-car [+]
Tentative de mouvement pour un asthmatique au milieu des chiens, ou la mélancolie Zidane [+]
Mon coeur n'en à rien à battre mon coeur est un sac de frappe [+]
Des couteaux dans les poules [+]
Zone de combat [+]
Putain c'est la guerre [+]