Les informations figurant dans le répertoire sont mises à jour par les structures qui y sont référencées. Ces dernières portent la responsabilité de leur contenu et de leur mise à jour.
Date de mise à jour : 2019-04-09

Simon et la méduse et le continent (2017)

La Parole Au Centre (La PAC)

Durée : 1 h





Cliquez pour agrandir
L'enfance, la folie, le système.
Simon ne correspond pas. Simon n’est pas un enfant comme les autres. Simon ne boit pas son yop comme les autres enfants. Simon nous ment car il se soucie du vrai. Dans son monde, qui ne correspond pas du tout à celui que dessinent les adultes, il lutte entre sa mère, Jeanne qui écrit et qui voudrait être appelée maman, Monsieur Murmure, son ami imaginaire, mobile et transparent, son père, astronaute et/ou absent, sa psychologue, la robe à fleurs et le diagnostic bienveillant, Gaspard, son (seul) ami réel qui n’est qu’un ami rien de plus, et Madame Méduse, ce petit animal ennemi et parasite métaphore de son angoisse. Simon est à la fois en avance et en retard, les adultes veulent le placer dans une classe spéciale. Lui choisit l’école buissonnière en compagnie de Monsieur Murmure. Ensemble, ils préparent leur grand départ vers un continent encore inconnu. Pour Simon, le réel est trop lent, le langage trop contraignant. Il n’y a pas assez de place sur terre, et Simon veut rendre son père, qui vit sur la planète Napalm, fier. Chaque jour les mêmes difficultés reviennent. Pour faire face, Simon organise, joue, court, bouge, compte beaucoup, tout, et jusqu’à ce que la tête tourne trop, il parle beaucoup aussi et très vite. Sur le continent imaginaire, tout serait différent. Peut-être même Simon serait-il débarrassé de Madame Méduse.

Le pays houleux de l’enfance où le geste et la parole deviennent plastiques

Sur un plateau nu, la lumière dialogue avec la dramaturgie pour éclairer l’effort, la technique et l’authenticité de l’engagement de l’acteur seul en scène qui incarne l’enfant et son monde imaginaire. Pour pallier la médiocrité prévisible du monde des adultes, le langage de l’enfance, poétique et vif, se cherche, se sublime, est à la fois quotidien et hors-du-commun. À la domination de son diagnostic, Simon oppose la violente naïveté de l’enfance. Le déferlement de la langue à mesure que l’enfant doit grandir et rentrer dans le « rang » est mis en bouche et en corps dans un débit effréné.


L'équipe

Auteur/e : Louise Emö (Écriture et dramaturgie)
Mise en scène : Louise Emö
Distribution : Simon Vialle
Création lumières : Clément Longueville
Autre(s) collaboration(s) artistique(s) : Clément Longueville (assistant)

Contacts

Pour afficher les coordonnées de l'équipe artistique La Parole Au Centre (La PAC) : cliquez ici

Production

Production principale :  la Pac - parole au centre
Co-production et partenariat :  Centre Dramatique National de Rouen - Normandie

autres spectacles

Simon et la méduse et le continent [+]