Les informations figurant dans le répertoire sont mises à jour par les structures qui y sont référencées. Ces dernières portent la responsabilité de leur contenu et de leur mise à jour.
Date de mise à jour : 0000-00-00

Youlei no Kotoba (2005)

La Ventura Cie



" Invitée par Carlotta Ikeda au sein de sa compagnie Ariadone en 98, ma danse empruntait alors les chemins du butô. Image récurrente, référant inconscient depuis ce jour en 84 où " Utt ", le solo mythique de Carlotta Ikeda, est à Barcelone, je rejoins la chorégraphe sûre d'approcher ainsi un peu plus à cette autre danse universelle qui est faite de toutes les danses.Ce projet prolonge le questionnement sur les formes de représentation de la danse aujourd'hui et poursuit, en se refusant toute limitation stylistique, l'interrogation sur une définition de l'artiste chorégraphique.

" … la matière devient translucide, transparente, lumière, présence…L'objet disparaît, le geste demeure. Le geste qui façonne la matière : de quoi est-il fait, quelle en est la source et sa raison d'être. Besoin d'émergence, une forme de folie exquise, communion consciente avec un ailleurs, spiritualité tangible, corporéité, transcendance...

" Ne plus être, disparaître" dit Carlotta : La question de la présence est au coeur de la démarche de cette artiste, elle est sa source et façonne sa mouvance.Lors des premières répétitions avec Carlotta thifo no youlei, littéralement " fantôme schizophrène ", présence nerveuse cherchant à jaillir par le geste plastique, chorégraphique, dansé, guide nos premières esquisses chorégraphiques. Puis, Giselle, la paysanne qui succombe à la folie et continue depuis l'au-delà à faire danser son amoureux, fait irruption au cœur des répétitions au CCN de Caen. Non celle des romantiques, mais toutes les “Giselles” qui peuplent la tradition nipponne, esprits des défunts qui accompagnent les vivants leur insufflant leur présence, dialoguant communément, complétant harmonieusement une forme d'équilibre vital. Dialoguer avec " ces " présences : Youlei no kotoba , le langage du fantôme. Absence, silence, intervalle. C'est là où va se lover notre danse, réceptacle de tous les possibles.

L'équipe

Concepteur/trice : Anna Ventura
Mise en scène : D'après une idée de Stéphane Vérité
Chorégraphe : Carlotta Ikeda
Distribution : Anna Ventura
Costumes : Elsa Rio
Création lumières : Eric Loustau Carrère
Création bande son : Kamal Hamadache

Contacts

Pour afficher les coordonnées de l'équipe artistique La Ventura Cie : cliquez ici

Production

Production principale :  Cie Palimpseste & La Ventura Cie
Co-production et partenariat :  Danse à Lille, CDC Roubaix Nord-Pas-de-Calais, CCN de Caen

autres spectacles

Spoutnik [+]
Kasi Walkiria, je veux être un cheval [+]
Indelibile [+]
L’Effet King Kong [+]
Progetto Indispensabile [+]
Killing the Flirt (No swimmingpool, C in the box, ISE et Kantor’s Song) [+]
Poupée Kantor (Kantor's trip) [+]
Fauna… après-midi on the rocks [+]
Cygne de croix [+]
Swimmingpool / No swimmingpool [+]
Luciférine [+]
Talking with Ray Caesar [+]
Herida Superficial [+]
BICN Le Chien [+]
Fulgurante [+]
D’annachronique… Pavlova-moi [+]
Youlei no Kotoba [+]
annaphorique(s) [+]
The Female Macbeth [+]
 

agenda