Les informations figurant dans le répertoire sont mises à jour par les structures qui y sont référencées. Ces dernières portent la responsabilité de leur contenu et de leur mise à jour.
Date de mise à jour : 0000-00-00

Le Ballet des Fées (2003)

Le Poème Harmonique



Danse, combats et autres figures dans les Ballets de Cour : L'art de la danse mimétique au XVIIe siècle
Le ballet de cour apparaît en France entre 1570 et 1580. Il réunit dans une manifestation unique musique, danse, poésie et peinture. Puisant au départ son inspiration dans les thèmes mythologiques et romanesques, il cherche il travers la symbiose de ces quatre arts à renouer avec l'harmonie originelle de l'homme et du Divin. Par l'allégorie et la symbolique, le ballet de cour s'attache surtout il expliquer le mystère de la nature, mais il touche aussi à la vie sociale et aux aspirations politiques de l'homme du 17° siècle.
A partir de 1620 et durant tout le règne de Louis XIII, le ballet burlesque est le divertissement le plus prisé. Le roi lui-même y participe souvent. Le goût s'en étend progressivement à toutes les couches de la société et quitte les palais pour les salons, les appartements privés et les maisons bourgeoises. Outre les grands ballets royaux qui attirent la foule il la salle Bourbon au Louvre, le roi et la reine mère en font interpréter dans leurs appartements privés ou dans leurs palais aux environs de Paris. Des seigneurs et même des bourgeois divertissent leurs amis en donnant des représentations dans leurs châteaux ou leurs maisons particulières, tandis que le peuple, lui, assiste aux ballets donnés il la Foire Saint Germain.
La forme artistique s'adapte à ces lieux aux dimensions variées et souvent réduites: le faste et l'exubérance créatrice consacrées autrefois aux décors et aux machineries s'appliquent à présent aux costumes et aux danses. Par ailleurs, le goût bourgeois pour le ballet pousse les créateurs il délaisser les thèmes traditionnels pour une inspiration plus prosaïque. L'œuvre devient ainsi une satire, le miroir déformant des travers sociaux et des modes, le reflet des métiers de l'époque. La danse dépasse la seule virtuosité du geste pour devenir imitative, et le danseur, par ses mouvements, ses mimiques, ou même ses acrobaties, incarne un personnage dont il exprime les passions et les sentiments. Ce sont tous ces éléments que l'on retrouve dans le Ballet des Fées, ballet burlesque créé en 1625, l'un des rares dont nous demeurent toute la musique instrumentale et une partie des croquis et dessins des costumes.

L'équipe

Chorégraphe : Cécile Roussat
Direction musicale : Vincent Dumestre
Distribution :

Contacts

Pour afficher les coordonnées de l'équipe artistique Le Poème Harmonique : cliquez ici

autres spectacles

Phaéton [+]
Majesté - Te Deum et Grands Motets de Lalande [+]
Breve è la vita nostra [+]
Le Tremblement de Terre [+]
Son of England [+]
To be or not to be [+]
DANZA [+]
Coeur [+]
Nochebuena [+]
Storie d'amore [+]
Du Louvre à l'Escorial [+]
In Vocem Hominis [+]
La Mécanique de la Générale [+]
Enfants de la malle [+]
Egisto [+]
Te Deum [+]
Caligula [+]
Aux cours du monde [+]
Didon et Enée [+]
El Cancionero de Don Luis [+]
Combattimenti! [+]
Leçons de Ténèbres, F. Couperin [+]
Griots et Consort [+]
Venezia, dalle calli ai palazzi [+]
Cadmus et Hermione [+]
Le Carnaval Baroque [+]
Le Bourgeois Gentilhomme [+]
Le Ballet des Fées [+]
Le Théâtre de la Foi [+]
Je meurs sans mourir, Anthoine Boësset [+]
Quatre chemins de Mélancolie [+]
Carnets de Voyage, Charles Tessier [+]
Esperar, Sentir, Morir [+]
Musiques pour Les Ténèbres, Michel Richard de Lalande [+]
Aux Marches du Palais [+]
Espagnol, je te supplie ! [+]
Lamentations de Cavalieri [+]
Stabat Mater, Pergolesi [+]
L'Humaine Comédie [+]
Il nuovo stile [+]
Musique et Poésie au chevet du Roy [+]
1610 : Nova Metamorfosi [+]
Tonos divinos, Tonos humanos [+]
Œuvres de Giulio Caccini à la cour de Marie de Médicis [+]
 

discographie

L'Humaine comédie, Etienne Moulinié |+]
Lamentations de Cavalieri |+]
Aux marches du palais |+]
Giovanni Battista Pergolesi, Stabat Mater |+]
La musiche di Bellorofonte Castaldi |+]
Domenico Belli, Il nuovo stile |+]
Pierre Guédron, le consert des consorts |+]
La Conversation, Robert de Visée et Théophile Viau |+]
Musiques pour les ténèbres |+]
Il Fasolo |+]
Nova Metamorfosi |+]
Si tu veux apprendre les pas à danser |+]
Quatre chemins de mélancolie |+]
Je Meurs sans Mourir |+]
Plaisir d'amour |+]
Love is strange |+]