Les informations figurant dans le répertoire sont mises à jour par les structures qui y sont référencées. Ces dernières portent la responsabilité de leur contenu et de leur mise à jour.
Date de mise à jour : 2012-11-14

Piscine [pas d’eau] (2011)

La Piccola Familia

Durée : 1h20
Date et lieu de création : Le Trident, Scène Nationale de Cherbourg-Octeville (50)

credit photo: nicolas joubard
credit photo: nicolas joubard
credit photo: nicolas joubard

Cliquez pour agrandir
« C’est une histoire de famille. Encore. Comme nous. (Et plus que jamais.)
Des artistes. Aussi. Comme nous. Mais plasticiens, ceux-là. “Performers”.
Ils se sont rencontrés il y a longtemps, sur les bancs de la fac ou au cours de leurs formations. Aussi. Comme nous.
Ils ont décidé de travailler ensemble. Aussi. Comme nous.
Etre collègues et amis. Travailler et s’aimer ensemble. Et travailler à s’aimer ensemble. Et aimer travailler ensemble. 
Aussi. Comme nous.
Et donner à voir ce qui en résulte. Une utopie. Aussi. Comme nous ?

A l’heure où ils  viennent face à nous, ils ne se connaissent plus. Ils ne se sont plus revus. Ils ne font plus de l’art ensemble. Ils ne font plus d’art du tout. Et la force du texte de Ravenhill ne raconte pas leurs retrouvailles, vague nostalgie de l’amitié perdue. Non. Ravenhill leur fait raconter leur séparation. Les faits et les ressentiments. Ce qui s’est passé... à l’époque...

L’écriture de Ravenhill déplace le rapport au langage. Elle est lavée de toute bienséance ou joliesse -de son ou de sens. C’est comme si Ravenhill asséchait la langue de toute humanité pour n’en laisser qu’un concentré de brutalité. En plus de la singularité de son style, Ravenhill choisit un parti fort : ne pas distribuer la pa¬role. Pas de point de vue singulier. La forme de l’écriture entre donc immédiatement en résonnance avec le travail que je mène sur la langue : Ravenhill place cette parole dans la bouche des acteurs. Directement. Sans filtre. Sans fard. Et le théâtre, alors, apparaît.

Cette pièce est le constat d’une utopie rattrapée par la réalité de la bassesse humaine. Une bassesse reconnue et avouée. Le constat de leur échec en tant qu’artistes mais aussi et surtout en tant  que personnes. A l’heure où ils viennent raconter leur histoire, ils ne sont plus des artistes, mais ils se sont réalisés en tant que personnes. 
Nous y avons toujours veillé, car nous savons qu’être artistes, ensemble, ne va pas de soi. Nous y travaillons depuis notre désir concrétisé d’avancer ensemble. Alors nous viendrons dire cette histoire, pour raconter, simplement, l’utopie que nous réalisons.  
Et glisser, comme eux, malgré nous, dans une histoire qui, justement, nous est contraire. Ou qui
pourrait nous... Ou qui aurait pu nous... Mais nous faisons du théâtre. »
Thomas Jolly

L'équipe

Auteur/e : Mark Ravenhill
Mise en scène : Thomas Jolly
Distribution : Alexandre Dain
Flora Diguet
Emeline Frémont
Thomas Jolly
Julie Lerat-Gersant
Composition musicale : Clément Mirguet

Contacts

Pour afficher les coordonnées de l'équipe artistique La Piccola Familia : cliquez ici

Production

Co-production et partenariat :  Le Trident, Scène Nationale de Cherbourg-Octeville (producteur délégué), Scène Nationale d’Evreux-Louviers, Le Rayon Vert, Scène conventionnée de Saint Valéry en Caux

autres spectacles

Thyeste [+]
Le Radeau de la Méduse [+]
L'Affaire Richard [+]
Richard III [+]
H6m2 [+]
Henry VI [+]
Arlequin poli par l’amour [+]
Piscine [pas d’eau] [+]
Une nuit chez les Ravalets [+]
Toâ [+]
 

agenda