Les informations figurant dans le répertoire sont mises à jour par les structures qui y sont référencées. Ces dernières portent la responsabilité de leur contenu et de leur mise à jour.
Date de mise à jour : 2013-02-06

Giordano Bruno (2008)

Compagnie Bleu 202

Durée : 1h30
Date et lieu de création : 2008 Scène Nationale 61



Cliquez pour agrandir
« Car il existe dans l'Univers ni centre ni circonférence [...]. En lui se trouvent une infinité de corps semblables aux nôtres : aucun d'eux n'a de centre, car l'Univers est infini. »

En ce début de millénaire, plus de quatre siècles après la mort de Giordano BRUNO, face à toutes les dérives de ce nouveau siècle : individualisme triomphant, violences mystico-religieuses, naufrage des grandes idéologies, séduction du fondamentalisme, il n’est pas inutile de se pencher sur la vie de cet homme hors du commun. Devant le boulevard, qui semble s’ouvrir aux intégrismes de tout poil, ces terroristes de l’âme qui s’estiment en droit de prôner l’établissement par la force de régimes théocratiques, d’exiger l’enseignement de la « science de la création » et la véracité absolue du récit biblique de la Génèse, il est bon d’entendre la pensée du « Réveilleur » comme il se désignait parfois lui-même.
Quand débute notre pièce, nous sommes en 1599, Giordano Bruno est enfermé depuis six ans dans la forteresse Saint-Ange, sur les bords du Tibre, à Rome. Il a cinquante et un ans. Bientôt, le17 février 1600, l'Inquisition va le brûler vif au Campo dei Fiori. L'autodafé de tous ses livres suivra. Les cendres et le néant devront faire disparaître à jamais son nom et ses idées de la mémoire des hommes. Pour ses contemporains, à l'heureuse exception de quelques esprits parmi les plus éclairés, Bruno doit rester l'horreur.
Au fond de sa cellule il revient sur la longue errance aventureuse qui mène ce philosophe, pendant seize ans, vers les plus éminentes universités de l’Europe, de Genève à Toulouse, Paris, Londres, Wittemberg, Prague, Francfort et Padoue. Giordano Bruno devient un des tout premiers intellectuels européens, «citoyen de l'univers» (selon son expression), En chacune de ces grandes cités, alors qu'il ne possède pas d'autres moyens qu'intuitifs et réflexifs, il précise ses pensées. Partout, il intéresse, dérange, surprend. Il lui faut attaquer l'École (scolastique), la superstition, la pédanterie, démonter la logique d'Aristote et l'astronomie géocentrique de Ptolémée, défier les instances religieuses et braver les foudres des puissants. Nulle part il ne s'attarde, même quand il n'est pas chassé.
« … comment se faire entendre de ce monde pluriel et primaire? Les intégrismes religieux menaçants et les guerres que ce monde génère ne permettent aucun débat d'idées… »  Ce spectacle n'est plus disponible en tournée ...

L'équipe

Auteur/e : Jean Rocchi
Mise en scène : Daniel Pâris
Direction musicale : Emmanuel Denis et Daniel Pâris
Distribution : Jean-Marie Frin
Marc Laignel
François Xavier Malingre
Yvon Poirrier
Décors / scénographie : Christophe Barthès
Costumes : Christophe Barthès et Guillaume Villette
Création lumières : Philippe Guenver
Création bande son : Emmanuel Denis
Composition musicale : Emmanuel Denis
Autre(s) collaboration(s) artistique(s) : Constructeur :Laurent Mandonnet

Contacts

Pour afficher les coordonnées de l'équipe artistique Compagnie Bleu 202 : cliquez ici

Production

Production principale :  Compagnie Bleu 202
Co-production et partenariat :  Scène Nationale 61

autres spectacles

Les Petits c'est comme les Grands... Mais en pas pareil [+]
Nouvelles du Front [+]
Vieillir la Belle affaire ! [+]
Giordano Bruno [+]
Dépistage [+]
Bistrot [+]
 

agenda